10 Conseils – Trailleur

  • LAISSEZ LE TEMPS AU TEMPS

Courir en montagne, ca se prépare sur la durée sur 4-5 ans

Il faut laisser le temps à l’organisme de s’adapter, et pas seulement musculairement. Tous les organes évoluent pour faire face à cette nouvelle pratique, ainsi que le système hormonal.

  • UN ECHAUFFEMENT APPROPRIE

On gagnera en confort au départ de l’épreuve, tout en évitant les claquages, montées de tension et autres désagréments, C’est aussi le meilleur moyen d’absorber les départs rapides susceptibles de vous faire monter très haut et en fréquence cardiaque et qui pourrait compromettre la suite de votre course

  • EN PREPARATION DE TRAIL, TRAVAILLER LA MONTEE, OUI, MAIS SURTOUT LA DESCENTE !

C’est là que tout se joue ! C’est aussi là que se concentrent l’essentiel des risques. La protection de ses articulations et tendons prend ici tout son sens. Il s’agit de se renforcer et de se protéger.

  • LA RECUPERATION  INDISPENSABLE A LA PERFORMANCE

Respecter des périodes de repos proportionnels aux périodes d’entrainement. Ayez le reflexe du glaçage systématique au retour de course. Me sachant fragile au niveau de l’articulation et particulièrement des genoux, j’ai commencé il y a des années et je continue en préventif.

  • PENSER A GLACER

Apres l’entrainement glacez articulation et muscle pour accélérer la récupération. Un bon massage peut aussi vous aider. N’oubliez pas : Plus vous entrainez, plus il faut récupérer.

  • LA PREPARATION CEST AUSSI LA PREVENTION

Arriver sur la ligne de départ d’une course sans blessure est déjà une victoire. Pour suivre ses envie, courir quand et autant qu’on veut, le corps doit suivre. Et là, pas de secret, il faut l’écouter et le préparer. N’hésitez pas à porter des protections articulaires ZAMST à l’entrainement. C’est l’assurance d’avoir l’esprit libre et de s’engager sans retenue.

  • ECOUTEZ VOTRE CORPS

Petites douleurs et blessures sont des signaux d’alarme qu’il faut analyser pour en comprendre les causes et adopter.

  • NUTRITION ET HYDRATATION

L’entrainement ou pendant l’épreuve, les gels et boissons énergétiques peuvent s’alterner avec des aliments solides. Et gradez en tête la notion de plaisir, meme en nutrition… C’est un formidable atout pour le mental !

  • L’EQUIPEMENT

Changez de chaussures environ tous les 1000km, pour éviter les douleurs ou blessures qui découlent de leur usure. UN sac ergonomique pour le confort et un bon fond de sac : c’est votre assurance-vie ! Portez vos protections articulaires dès le départ de la course

  • FAITES-VOUS PLAISIR AVANT TOUT

Le trail c’est la fierté d’avoir surmonté les moments difficiles, et vécu des moments de grâce. Ce sont aussi des moments uniques de liberté, de bonheur et de rencontre avec la nature et la faune locale. Faites vous plaisir, le reste est anecdotique…